Autoconstruction

Concevoir une tiny house : trucs et astuces pour débutants


Vivre dans une tiny house est un rêve pour chacun de nous, encore faut-il le réaliser.

Cela commence par un dessin et quelques notes sur un bout de papier. Tout constructeur est passé par là, c’est une étape importante, créative et déterminante pour nos futurs cocons. Si tu es un peu perdu dans ta tête de futur Tinyz ( habitant et/ou amoureux de tiny) , voici 10 principes à bien garder en mémoire au moment de concevoir une tiny house.

concevoir une tiny house

Crédit Photo : Jonathan Benabed. Tous droits réservés.

1. Connais toi toi-même

Comme l’oracle le révéla à Néo, il est important de bien se connaître. Classe tes propres besoins par ordre de priorité : réfléchis au temps passé en cuisine, sous la douche ou à lire… pour distinguer l’utile de l’inutile.

2. Aie en tête dimensions et poids max

Que tu en sois au stade de la conception ou à celui de la construction, n’oublie jamais : 3,5 tonnes maximum pour 2,55 m de large hors tout et 4 à 4,20 m de haut. Pas plus ! Côté longueur, ne te leurre pas non plus : au delà de 6,5 m, c’est vraiment compliqué de rester sous les 3,5 tonnes.

Pour t’aider, quelques chiffres utiles :

  • 15 cm : c’est à peu près l’épaisseur totale des murs
  • 21 à 25 kg/m² : c’est le poids des murs selon les matériaux choisis
  • 32 kg : c’est approximativement le poids au mètre carré de mur d’une tiny house aménagée

3. Pense à la luminosité

Essaie de disposer des fenêtres face à face pour bénéficier d’une lumière traversante. Les murs disparaissent alors et laissent place à l’horizon que tu as choisi. Pour ma part, je n’ai pas hésité à agrandir la fenêtre près du canapé. Je voulais pouvoir admirer la vue sans me tortiller, des chips maison plein les bajoues et le t-shirt.

mezzanine tiny house laetitia

Dans la tiny de Lætitia, les fenêtres de la mezzanine agrandissent l’espace. Crédit Photo : Baluchon. Tous droits réservés.

4. Prévois des espaces de circulation

Bien réfléchir au confort d’habitation. Les astuces de rangements, c’est bien, mais pouvoir bouger et attraper les choses, c’est encore mieux. Surtout à deux ! D’ailleurs détrompe toi : les habitants de micro-maisons ont souvent trop de rangement.

5. Tiens compte du passage de roues

Bien utile quand il faudra notamment déterminer l’emplacement de ta future porte ! J’ai bien failli y placer ma douche, le piège n’est pas si facile à esquiver.

6. Ne néglige pas l’esthétique

Un bon moyen de faciliter l’acceptation sur un terrain ou de trouver des financements, c’est de construire une jolie maison. Le capital sympathie qui en résulte est bien plus puissant qu’on ne le croit.

terrasse tiny house

La terrasse couverte de Marie-Jeanne sert de sas d’entrée. Crédit Photo : Célia Robert. Tous droits réservés.

7. N’oublie pas la terrasse

La terrasse est un élément indispensable de la tiny. Comprise ou non sur la remorque, elle offre un sas qui permet de se déchausser au sec et d’entreposer les manteaux le temps de s’égoutter ou de se sécher. Imagine-toi rentrer d’une balade aux champignons, tu les poses où ton manteau plein de fougères et tes pompes toutes boueuses ?

8. Par contre, oublie les standards de l’ameublement

Pour la hauteur de la mezzanine, celle du plan de travail ou la dimension de la douche,  le sur-mesure est de rigueur. Et là, chacun sa route, chacun son chemin.

Attention, ce n’est pas tout ! Voici peut-être mon conseil le plus important…

9. Ne déconne pas avec l’équilibrage

Ah bah oui, si tu ne veux pas finir par habiter dans le faussé à 10 m de ton lieu de construction, penche-toi bien sur la question de l’équilibrage global de ta maison ! Ci-dessous une vidéo très parlante éclaircit le concept. (Crédit vidéo : @OPCVC)

En clair, trop de poids vers l’arrière et les roues de ton véhicule tracteur n’auront plus assez d’adhérence. Ta nouvelle adresse sera alors probablement un sympathique rond point…

La règle ? 100 à 200 kg sur l’avant. Ce qui veut dire que le plus lourd doit être situé vers la flèche de la remorque. Comme il est difficile de connaître exactement la répartition finale avant de commencer, j’ai pour ma part prévu des sécurités. Ce sont deux éléments qui seront placés à l’avant de la remorque en fonction de leur poids.

  • Ma réserve d’eau : 150 kg ajustables au besoin, même s’il n’est vraiment pas conseillé de rouler avec des grosses masses de liquide.
  • Mes batteries : 120 kg qui peuvent rester ou non suivant les besoins. L’option B est de les placer dans le véhicule tracteur.

L’équilibrage droite/gauche est aussi important, mais plus facile à visualiser. Enfin, …

10. Inspire-toi des pros

Un grand merci à l’équipe La Tiny House

En résumé, fais-toi plaisir avec de la création pure tout en respectant quelques contraintes, et avant tout, liste tes besoins. Quoi qu’il arrive, pas de panique, j’avais validé mes plans 5 mois avant la construction. À quelques semaines du premier coup de marteau, j’ai bazardé le tout et suis parti sur de nouvelles bases.

Une dernière chose : dessine, écris, lis et confronte ton idée au maximum de personnes possible. Récolte des avis, reste ouvert et prêt à changer. Mais surtout…

Enjoy !


N’hésitez pas à donner votre avis dans les commentaires ! Les contributions les plus pertinentes permettront d’enrichir l’article.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Mode de vie
Témoignage : une famille de quatre teste la vie en tiny house
Autoconstruction
Humidité et fournaise en tiny house : comment les éviter
Autoconstruction
Les outils et le bois pour construire ma tiny house
  • TOUSSAINT

    J’ADORE !!!!!……à la veille de prendre ma retraite……je rêve……j’extrapole….je m’y vois déjà….BRAVO !!!!!…encore bravo pour ces audacieux ….ces doux rêveurs aux mains d’or…ces entrepreneurs  » j’y crois,j’y vais « …. »un p’tit chez soi »…combien en rêve, l’espère, …vs leur donnez la solution….FELICITATIONS pour cette belle initiative qui devrait être encensée par tous…..


  • Yann

    YannYann

    Auteur Répondre

    J’apprécie grandement lire ces articles étant justement à l’étude de me lancer en auto-construction. Après être passé par un projet d’achat clés en main (avorté entre temps) je dépoussière mon dossier et trouve la motivation avec l’ensemble des articles, témoignages que je peux lire ici et ailleurs.
    Un grand bravo déjà à toutes celles et ceux qui oeuvrent pour les gens comme moi mais aussi pour faire connaître ce mouvement, grandissant petit à petit…