Mode de vie

Témoignage : une famille de quatre teste la vie en tiny house


Ça y est ! On l’a fait ! Nous avons séjourné une semaine dans une tiny house en Normandie, en famille ET en hiver ! Nous sommes quatre, deux adultes et deux enfants : Lisa (8 ans), Margot (3 ans 1/2), Jérôme (38 ans) et moi (Marie-Luce, 31 ans). La tiny house que nous avons louée se trouve à Saint-James, tout près de la baie du Mont-Saint-Michel. Pour plus d’informations, vous pouvez d’ailleurs consulter cette page web, ou la page Facebook de la location. Ce séjour nous a servi de premier test déterminant pour répondre à la question :

Pourrions-nous vivre tous les quatre en tiny house à l’année ?

 Le texte qui suit expose les réflexions menées au cours de notre séjour et les conclusions auxquelles nous sommes parvenus : appareils ménagers, agencement, rangements ou intimité… Tout y est !

tiny house location normandierez de chaussée tiny housecuisine lumineuse tiny housecuisine évier tiny house normandietable pliante tiny house cuisineentrée tiny house locationcoin salon tiny housesalle de bain tiny house jaunepetit lavabo salle de bain tiny housepetit lavabo salle de bainrangements penderie tiny housechambre pour couple parents mezzaninepremier étage tiny house escalier escamotablechambre enfant tiny house
Photos du diaporama : Aurélie Pellé – Tiny House en Baie du Mont Saint Michel

Confort de vie : quelles premières impressions ?

Un espace ouvert et lumineux

La vue sur l’extérieur nous paraît primordiale. Or cette tiny disposait de suffisamment de fenêtres dans l’espace salon/cuisine comme dans le coin dodo, et la porte d’entrée vitrée donnait sur le jardin

Constat : contrairement à ce que l’on pourrait penser, nous ne nous sommes pas sentis oppressés ou à l’étroit.

Crédit : Marie-Luce pour toutes les photos avec cadre noir - Tous droits réservés

Isolation thermique et chauffage

Lorsque nous nous levions le matin, il faisait environ 16 °, chauffage éteint, ce qui était peu mais pas insupportable. Cette tiny était chauffée à l’aide d’un petit radiateur électrique, installé dans la pièce à vivre. Notre record de température fut de 25 °! Nous avions mis le chauffage presque au maximum pour faire sécher notre linge pendant que nous étions en excursion.

Un souffleur était à disposition dans la salle de bain. Nous ne l’avons pas forcément utilisé, même Jérôme, qui est frileux !

Constat : un petit radiateur électrique nous semble donc tout à fait suffisant pour chauffer la tiny dans son ensemble.

Isolation phonique et bruit

La tiny était équipée de double vitrage, donc très bien isolée phoniquement de l’extérieur (vaches, tracteurs, enfants criant sur le trampoline !). Le bruit de la VMC double flux, qui était installée dans la salle de bain, ne nous a pas non plus dérangés la nuit. Ceci dit, la porte de la salle de bain était fermée.

En revanche, qui dit tiny, dit bois ; qui dit bois, dit (souvent) grincements… L’escalier fixe permettant d’accéder à la chambre principale grinçait à la descente. Le matin, quand on veut être discret et se lever avant les autres, c’est raté ! Oups !

Constat : vous en saurez plus en lisant plus bas la partie sur les mezzanines.

rez de chaussée tiny house

Commodités et appareils ménagers

  • Toilettes sèches : effectivement, les toilettes sèchent ne sentent pas si le seau n’est pas trop rempli et si le contenu n’est pas déséquilibré. Par contre, à quatre, le seau était archi plein au bout de trois jours ! Le bon rythme aurait été de le vider tous les 2 jours, et il faut un volontaire pour vider le seau… Merci Jérôme !

Constat : dans notre future tiny, nous envisageons d’installer un modèle Biolet 55 ou 65, qui fabrique directement du compost.

Les toilettes sèches ne sentent pas si le seau n’est pas trop rempli.

  • Linge :  le plus compliqué est de trouver la bonne option pour sécher son linge en hiver. J’avais demandé à Jérôme et aux filles de n’emporter des vêtements que pour 3 jours, dans l’intention de les laver à la main chaque soir. Le premier jour, j’ai fait la lessive à la main : nettoyage un peu long, essorage difficile, étendage compliqué, séchage long. Le deuxième jour, je n’ai rien lavé car il faisait trop froid dehors et je n’avais pas de place pour étendre les affaires à l’intérieur… Les jours suivants : changement d’avis au vu du résultat, donc au 6e jour, direction la laverie !

Constat : la salle de bain étant grande et les placards profonds, je pense que l’on peut y intégrer facilement une machine à laver 2 en 1, qui sèche aussi le linge (c’est ce que nous avons en ce moment dans notre appartement).

Points à éclaircir

Après un séjour d’une semaine seulement, nous n’avons pas trouver réponse aux points suivants :

  • Condensation et aération : le matin, il y avait beaucoup de condensation sur les fenêtres et la porte vitrée, mais également sur les tuyaux qui amènent l’eau chaude à la salle de bain, placés à l’intérieur de la banquette-coffre. Nous ne savons pas si la VMC de la salle de bain est suffisante pour toute la tiny au vu de cette condensation quotidienne, y compris lorsque la porte de la salle de bain reste ouverte la nuit (pas testé). Nous ne savons pas non plus si l’aération est suffisante sous les lits (sommier recouvert de tissu, sans pieds).
  • Chaleur en tiny l’été : ce sera notre prochain test !

tiny house été

Quel aménagement intérieur pour un couple avec deux enfants ?

En micro-maison, il faut surtout penser à l’agencement des différents espaces, aux formes et à la taille des objets, en fonction de la circulation des personnes à l’intérieur. C’est encore plus vrai quand la tiny compte en permanence plusieurs habitants !

Une cuisine pour circuler facilement

Dans cette tiny, la cuisine était en U. C’est le seul endroit où nous avons eu l’impression de nous gêner. Quand Jérôme coupait les carottes, je ne pouvais pas jeter quelque chose à la poubelle ou faire la vaisselle, par exemple. Obligée d’attendre, la Marie-Luce !

Constat : dans nos plans, nous avons prévu une cuisine en face à face, ce qui me parait plus pratique pour 2 personnes circulant à cet endroit. Peut-être qu’une table amovible aurait aussi résolu ce désagrément ?

Dans le coin cuisine, la table à manger était fixe, même si elle comportait une rallonge pliable. Elle paraissait petite au premier abord mais était en fait tout à fait suffisante pour manger confortablement à 4 personnes. L’inconvénient ? J’ai noté que j’étais bloquée côté cuisine quand nous étions à table. Si j’avais besoin de quelque chose ou d’aller quelque part au milieu du repas, je devais faire lever tout le monde.

Constat : j’insiste, bien réfléchir à la circulation !

aménagement cuisine tiny housetable fixe avec rallonge pliante dans la cuisinerangement cuisine tiny house

Une salle de bain pour économiser l’eau et s’isoler

En famille, à l’année, on a besoin d’intimité ! Il me paraît indispensable que la maison comporte au moins une pièce séparée par une cloison avec porte. On peut avoir besoin de s’isoler du bruit à cause du téléphone, d’un conflit, d’un besoin de silence ou de solitude, etc. Dans cette tiny, et dans bon nombre de tiny houses vues sur Internet, cette pièce fermée est la salle de bain.

Constat : si vous pensez avoir besoin d’un refuge, d’un endroit calme (surtout en hiver quand on ne peut pas sortir), réfléchissez bien à l’allure de votre salle de bain (ou à une autre pièce avec porte) :  elle doit être accueillante, confortable, agréable et fonctionnelle.

La salle de bain était à une extrémité et la cuisine à l’autre, avec la chaudière.  Je pense que c’est ce qui explique qu’au lavabo de la salle de bain, l’eau était froide pendant un temps assez long.

Constat : sur nos plans, nous envisageons de mettre la salle de bain à côté de la cuisine pour limiter le temps d’arrivée de l’eau chaude, et donc le gaspillage d’eau.

petit lavabo salle de bain

Chambres : une alternative aux mezzanines ?

Les mezzanines placées face à face donnent l’impression de tous dormir dans la même chambre. (Margot et Jérôme ronflotent, Lisa tousse et moi… je ne fais pas de bruit bien sûr ! 😀 ) Par ailleurs, il n’est pas pratique de se lever discrètement le matin, car une fois les stores ouverts en bas la lumière réveille les autres, quand le grincement du bois de l’escalier ne l’a pas déjà fait (voir plus haut, Isolation phonique et bruit) ! 😉

Par ailleurs, il est à noter que la tiny bouge légèrement quand quelqu’un se retourne dans son lit à l’autre bout de la maison ! On ne peut pas dire que ça soit vraiment gênant, mais c’est bon à savoir tout de même…

Constat : les tiny houses dotées de 2 mezzanines sans séparation phonique et visuelle ne sont pas vraiment idéales pour un couple avec enfants. Nous avions déjà réfléchi à ce problème avant de tester la tiny. Voilà pourquoi nous pensions faire un étage, avec cloison entre les 2 espaces, plutôt que deux mezzanines à proprement parler.

Astuces pour la pièce à vivre

  • Revêtement du sol : à quatre, on salit vite la pièce à vivre. Les enfants ont tendance à laisser tomber de la nourriture sur le sol, la poussière ne s’arrête jamais de tomber et quand la tiny est dans la nature, les pieds rentrent souvent plein de boue…

Constat : pour le sol, mieux vaut choisir quelque chose de facile à lessiver.

  • Rideaux : les stores couvraient tout juste les fenêtres et laissaient donc passer la lumière sur les côtés.

Constat : si on aime l’obscurité totale, prévoir un peu plus large que le cadre de la fenêtre.

À quatre, on salit vitre la pièce à vivre.

  • Escalier : un escalier escamotable menait à la mezzanine des filles. Bien mieux qu’une échelle aux marches étroites, il était solide, pratique, assez large et ne grinçait pas !

Constat : l’escalier escamotable était vraiment top, mais pour notre tiny, je ne le mettrais pas au dessus d’un coffre de rangement. Une simple échelle me paraît inconfortable au quotidien.

Idées de rangements pour petites et grandes familles

Les banquettes dans le salon

Dans le coin salon, de grands coffres servaient de banquettes. Nous ne les avons pratiquement pas utilisés cette semaine-là, car pour y accéder, il fallait remonter l’escalier escamotable de la mezzanine des filles. Ces coffres étaient spacieux, donc très appréciables, mais pour y ranger des affaires qui servent tous les jours, je déconseille l’escalier qui repose sur l’ouverture du coffre.

Constat : dans cette configuration, je ne rangerais dans les banquettes que des objets qui servent occasionnellement, comme l’appareil à raclette, les chaussures hors-saison ou la paperasse à garder.

Les vêtements dans la salle de bain

Selon nos plans, nous pensions ranger nos vêtements dans nos chambres respectives, mais après avoir séjourné dans cette tiny, nous nous sommes rendus compte qu’il était bien plus pratique d’avoir tous nos vêtements à portée de main, dans la salle de bain.

Constat : je dois donc maintenant revoir tous mes plans pour agrandir la taille de la salle de bain ! Zut !

Les chaussures dans la penderie

Nous avons manqué de place pour nos chaussures, que nous avons fourrées en vrac sous la penderie de la salle de bain, où se trouvait l’aspirateur !

Nous avions emmené 13 paires de chaussures et en avons une bonne dizaine en plus pour les autres saisons. Grosso-modo, pour nous quatre, il faut penser à un rangement compact pour environ 25 paires de chaussures.

Constat : je pense fabriquer un rangement en tissu et toile transparente, à suspendre dans la penderie. 

Les manteaux dans l’entrée

Pour nos manteaux, il y avait 3 patères entre la porte d’entrée et celle de la salle de bain. Cela gênait un peu la fermeture de la porte de la salle de bain, qui n’était pas coulissante. Néanmoins, les patères restent à mon avis le moyen le moins encombrant pour suspendre sacs et manteaux chaque jour.

Constat : bien penser à l’emplacement des patères (comme à peu près tout en tiny !:D).

coin salon tiny house

Le matériel de couture dans… ???

Je suis couturière et fabrique mes créations à mon domicile. Dans une tiny, travailler serait faisable, mais stocker mes articles et mon matériel serait impossible.

Constat : à part une deuxième tiny spéciale travail ou un garage en location, je ne sais pas encore comment je vais régler ce problème…

Conclusion

La réponse à la question ? OUI, nous nous voyons vivre en tiny house à quatre (voire cinq) avec des aménagements spécifiques aux familles ! Ce séjour d’une semaine en tiny house a confirmé notre envie d’y vivre à l’année et  nous a permis d’optimiser nos plans. Les filles ont adoré séjourner là et ne voulaient plus partir, comme nous ! Nous sommes rentrés dans le sud de la France avec plein d’espoir et autant de détermination qu’avant de partir.

Souhaitez-vous comme Marie-Luce tester la vie en tiny house avant de vous lancer ? Que pensez-vous de la vie en tiny avec des enfants ? Donnez-nous votre avis !

Pour lire un autre témoignage d’habitants, c’est ici. Pour louer cette tiny house, c’est .

Un énorme merci à Marie-Luce pour sa motivation et sa réactivité. Elle remporte le diplôme de contributrice Collectif Tiny House haut la main ! Merci également à Aurélie Pellé pour les photos de sa tiny house. 

Autoconstruction
Remorque pour tiny house : comment bien la choisir ?
Le mouvement en France
5 manières de trouver un terrain pour sa tiny house
Autoconstruction
Tuto SketchUp spécial tiny house – Par où commencer ?
  • Pascal

    PascalPascal

    Auteur Répondre

    Témoignage intéressant très bien détaillé. Merci. L’expérience fut toutefois de courte durée.

    2 points me semblent à noter :
    – L’isolement : il est parfois utile de se retrouver dans une pièce isolée (travail, téléphone, sieste, pb santé, …). Or, cet aménagement n’en donne pas la possibilité. Ça peut se révéler souvent problématique.
    – La différence d’âge des enfants : j’ai aussi 2 filles (16/10 ans) qui ont vécu jusqu’à l’âge de 11 ans, pour la grande, dans la même chambre (18m², donc grande). A cet âge, les tensions commençaient à se faire sentir. Nous avons dû libérer une chambre servant de bureau pour calmer la situation. Je n’ose pas imaginer ce que ça peut donner dans une pièce aussi petite.


    • Marie-Luce Pelletier

      Bonjour Pascal,

      L’entente des enfants est un point sur lequel nous ne pouvons effectivement pas nous projeter. Pour le moment, les conflits tournent surtout autour des jouets.

      Pour ma part, j’ai dormi dans la même chambre que ma soeur jusqu’à la fin du collège (15 ans et ma soeur a 1 an et 1/2 de plus que moi) et cela se passait bien à cet âge là, mais nous avions aussi une grande chambre et il y avait peut-être une quarantaine de centimètres entre nos lits. Il y avait plus de conflits quand nous étions plus jeunes, et comme mes filles, c’était surtout un problème de partage de jouets.

      Dans une tiny, les matelas se touchent inévitablement, à moins qu’on construise une chambre dans la hauteur, c’est à dire en mettant des lits superposés. C’était ma première idée à vrai dire. Je ne sais pas encore quel agencement choisir. La réponse viendra peut-être de mes filles, car nous pensons faire construire notre tiny seulement dans 3 à 5 ans.

      Bonne continuation 🙂

      Marie-Luce


  • manon

    manonmanon

    Auteur Répondre

    Nous avons tester eu exactement le même ressentis que vous la tiny est trop petite quand on a des enfants, elle se salit très vite, manque un vrai coin salon les banquettes pas du tout confortable. L’humidité était aussi un réel problème pour nous lors de notre week-end, ainsi que la salissure. Nous avons par contre beaucoup aimé la chambre parentale simple efficace et la salle de bain assez grande!


  • Raph

    RaphRaph

    Auteur Répondre

    Bonjour Marie-Luce, Lisa, Margot et Jérôme,

    Merci pour votre précieux témoignage.
    Nous spmmes en Belgique et nous lançons dans la construction d’une Tiny House pour 3 pour y vivre l’année (18 mois minimum) et sommes donc très intéressés par votre expérience.
    Notre remorque mesure 7,2m de long, donc un peu plus long que ce que nous avons pu voir en France. La limite d’une Tiny House étant surtout le poids, cela ne sera donc pas facile. Mais nous comptons bien trouver quelques kilos à “gagner” ici et là sans fragiliser la structure.
    Dans nos plans, nous avons prévu (comme vous le préssentez) une seule mezzanine mais divisée en 2 de sorte que nous puissions avoir des pièces bien isolées du reste de la maison. C’est très important. Ayant de eu très nombreuses expériences de la vie sur un bateau à voile, la possibiliter de s’isoler lorsque l’ambiance est un peu tendue est capitale…

    Nos réflexions sont actuellement tournées vers la ventilation. Comme vous le mentionnez, l’humidité semble être problématique dans une tiny house en hiver, surtout en famille. Le témoignage de Mylène et Thibaut en atteste aussi.

    La capacité à réguler l’humidité semble être une équation subtile entre chauffage, ventilation, et murs perspirants. Vous mentionnez le chauffage (convecteur – j’en aurais choisi un à inertie, dont un sèche serviette dans la SDB) et la ventilation (1 module VMC 2flux E² de Lunos probablement) mais pas les murs.
    Nous suivons les idées présentées dans l’excellent document de François Thiberge “Humidité et fournaise en tiny house : comment les éviter” (3eme solution proposée) mais puisque la Tiny House que vous avez louée a été construite avant ce document, il se peut que la structure du mur ait été construite de manière conventionnelle (1ere solution proposée dans le document).

    Pourriez-vous nous aider à résoudre cette énigme en nous partagant les matériaux utilisé et leur “ordre d’apparition” dans le mur pour avoir une meilleure idée des besoins en ventilation ? Nous pourrons ainsi plus facilement évaluer si nous avons besoin d’un seul ou de deux modules VMC (600EUR par module tout de même…)

    Un tout grand merci d’avance, et bonne chance à vous

    Raph


    • Marie-Luce Pelletier

      Bonjour Raph, merci pour votre commentaire!
      Pour les matériaux utilisés et l’ordre dans lequel ils ont été assemblés, vous pouvez poser la question sur la page du constructeur https://www.facebook.com/LaTinyHouse/ par message privé (tiny appartenant à Aurélie et Fabrice) ou sous les photos de cette tiny, qui ont été publiées le 4 avril 2016. Vous les retrouverez facilement sur leur album photos. 😉

      Bonne continuation! Je serais ravie de voir l’avancement de la construction de votre tiny sur le groupe du Collectif!

      Marie-Luce


  • mel

    melmel

    Auteur Répondre

    merci pour votre avis je pense pareil pour la couture je voudrais vraiment une tiny mais je suis couturière aussi et moi non plus je n’ais pas d’idées pour ce problème, ci vous avez des idées je suis preneuse.


    • Marie-Luce Pelletier

      Bonjour Mel,

      Tout dépendra de la quantité de matériel que vous avez ET du nombre des autres objets que vous souhaitez avoir dans votre tiny. Si, par exemple, vous avez très peu d’appareils électroménagers, vous savez que vous pouvez utiliser les rangements (coffre(s) / étagère(s)) pour ranger votre matériel de couture.
      Après, si, comme nous, vous aimeriez garder votre gaufrier, votre appareil à jus et à raclette, le mixeur et la sorbetière, il faudra trouver une autre solution! (Garage? Abri de jardin ne nécessitant pas de permis de construire? Petite tiny supplémentaire de travail?…) 🙂

      Au plaisir de vous lire!

      Marie-Luce


    • Nelly

      NellyNelly

      Auteur Répondre

      Bjr, pourquoi pas un chalet (type cabanon de jardin) juste assez grand pour tout le tralala? Je me suis posé la même question et c’est la seule solution qui m’est venue….


  • La petite Equipe

    Bonjour Marie-Luce,

    C’est un avis très utile, merci.
    Nous prendrons en compte ces informations dans le cadre de la conception et de la construction d’une Tiny H pour une famille monoparentale ( H/F) de deux enfants.
    c’est très important d’être transparent la dessus, on l’a donc partagé sur la page du
    ‘Collectif Tipirool Extrême 2017-2018’

    J’en profite pour lancer un appel à celles et ceux qui serait intéressés de participer au chantier ( Il de France )
    Faites vous connaitre ceux qui veulent construire pour eux et les curieux sérieusement Motivés
    et Pensez à Likez 😉


  • Marie-Luce

    Bonjour Nelly,

    On peut faire une tiny fixe mais dans mon cas j’apprécierais beaucoup d’emmener ma maison là où je veux en vacances. Mon métier est mobile (vente sur les marchés) donc je peux si je le souhaite m’installer où je veux. Avoir un métier et une maison mobile est pour moi le top de la liberté, et c’est une sensation que je recherche!
    Il faut se poser les bonnes questions, évaluer ses besoins et choisir entre tiny fixe ou mobile. 🙂
    Bonne réflexion!

    Marie-Luce